L’industrie agroalimentaire face au flexitarisme, un phénomène en progression

«Il y a aujourd’hui une remise en cause de notre alimentation et, tout particulièrement, de la place de chaque aliment dans notre assiette. Après avoir succombé aux excès, la modération est à l’ordre du jour. Sans même en avoir vraiment conscience, nous serions déjà tous ou presque flexitariens, la qualité supplantant désormais la quantité. Manger de tout, oui, mais de façon raisonnée et raisonnable, en redonnant du sens à son alimentation», conclut Les rencontres du MeatLab Charal qui se déroulait en novembre dernier à Paris.